Le collage de différents matériaux

Aujourd’hui, on peut laisser libre cours à son imagination et coller presque tout sur tout et avec n’importe quel médium, en utilisant les bons matériels mis à notre disposition. On appelle cela les techniques mixtes.

Deux règles cependant:  jamais de médium à base d’eau ou de poudre sur un médium à base d’huile, mais l’inverse est possible et on ne colle que des matériaux inertes et bien secs.

Les différents matériels en fonction des objets:

  Différents gessos existent, le gesso ordinaire est opaque et peut servir à coller du sable (en le mélangeant ou en déposant le sale sur le gesso), du papier de soie, de la poudre de marbre, du blanc de meudon en couche relativement faible afin que cela ne craquelle pas. On peut en profiter pour texturer le tableau en faisant d’autres reliefs.

– Le modeling past peut être lui aussi mélangé à des charges éventuelles en couche plus épaisse sans risque de craquelure. Il existe un gesso transparent pour que l’on puisse voir la couleur du sable ou le texte du papier collé par exemple… Il existe aussi un gesso spécial pour fonds et pastel sec etc…

​-  Les différentes colles se posent de la même façon : en 1er on enduit le support de colle, puis on en met sur l’objet à coller et enfin par-dessus. On attend le complet séchage avant de continuer à la peinture.

 Pour coller du papier journal, des feuilles de magazine, des photocopies, des timbres, des tickets, des partitions que l’on veut continuer à voir, on utilise un vernis colle qui est non acide et transparent en séchant. Le gesso transparent et les liants acryliques et caparol font le même office. De même que certains gels médium. On peut aussi coller de la paille, des brindilles, du raphia, des cordes, de la toile de jute, de la laine, du tissu, de la dentelle, des coquilles d’œufs broyées, des boutons, des copeaux de bois, du plâtre…

 Pour coller des objets plus lourds ou tordus (coquillage, pierre, métal…) on peut utiliser une colle adaptée, par exemple chez Amsterdam: le gel brillant Heavy, chez Liquitex le gel médium super épais, mais aussi du liant acrylique ou binder.

Les particularités des différents médiums :

l’aquarelle, le fusain, les sanguines, l’encre, les feutres sur papier aquarelle 300g de préférence si on ne colle que du papier. On marouflera ensuite sur un autre support.

Si on colle des choses plus lourdes, on aura besoin de les coller d’office sur un carton toilé par exemple et dans ce cas, il est préférable de passer en 1er une couche acrylique blanche afin que l’aquarelle accroche bien. On peut même faire des reliefs en passant l’acrylique. On peut ensuite coller avec le vernis colle ou les liants acryliques et autres colles, ce qu’on a à coller. Faire attention à ce que la colle ne dépasse pas. Ensuite après séchage, on peut passer l’aquarelle par exemple. Attention on ne gomme pas sur les papiers, cela les déchirerait.

On peut mettre du sel, retirer de la couleur, ouvrir des blancs, utiliser du drawing gum, comme sur papier. Vous pouvez ensuite fixer avec une bombe spéciale et encadrer.

– le pastel sec sur carton toilé. On peut coller, avec les colles précitées plus haut, du papier de soie et autres papiers… puis après séchage, on passe du gesso spécial pastel (chez Golden, fonds et gesso acrylique pour pastel) que l’on peut teinter par une couleur acrylique et poser en relief à sa guise. On peut aussi utiliser du modeling past avec une charge éventuelle (sable, plâtre…)  puis après on passe le pastel sec dessus après séchage.

l’acrylique sur toile ou carton toilé. Par-dessus les différents collages, on peut mettre directement les couleurs acryliques, dessiner avec des feutres posca…

– l‘huile sur carton toilé.  On peut se passer de colle, car l’huile permet de coller des choses légères directement, par exemple des feuilles d’or, de la sciure. Pour le plâtre, le sable, la poudre de marbre… il est préférable de les mélanger avec la peinture à l’huile et1/3 de médium d’empâtement.

On peut aussi coller ces différents objets avec les colles précitées plus haut, mais il faut passer une couleur acrylique avant la peinture à l’huile car cela glisserait sinon.

Si on colle quelque chose de léger avec du gesso ou du modeling past, on peut aller directement à l’huile dessus. Penser à utiliser du gesso transparent si on veut continuer à voir ce qu’on colle (ex sable de couleur)

Site: nellysimon.fr